GPE©Guillaume Perret

Guillaume Perret – Compositeur

Guillaume Perret est né le 21 juin 1980 à Annecy, il entreprend de brillantes études de saxophone dont il sort diplômé à la fois en classique et en jazz, puis décide de quitter la Savoie afin de voyager et de se confronter au monde du jazz, aussi bien à New-York qu’en Europe (Londres, Berlin, Genève).

Il se fixe à Genève où il est sollicité comme saxophoniste et où il commence à composer au sein du Collectif Lebocal. À 21 ans il obtient le Diplôme d’Etat Jazz et Musiques Actuelles et commence à enseigner en école de musique. Très actif en Suisse, il travaille avec de nombreux musiciens dont Malcolm Braff et multiplie enregistrements et concerts aussi bien en Europe, qu’en Amérique du Sud, en Asie du Sud Est, ou en Afrique. C’est à cette époque qu’il commence à composer pour le théâtre (La Voix Humaine” de Cocteau ou “Susn” d’Achternbusch), cette activité va devenir récurrente et très importante dans son travail de compositeur.

En 2007, Guillaume Perret décide de s’installer à Paris où il arpente les clubs et participe à de nombreuses jam-sessions qui lui permettent de se forger un style. Il a l’occasion de travailler avec Linley Marthe, Kirk Lightsey, Manu Codjia, Karim Ziad, Loïc Pontieux, Daniel Humair, Laurent de Wilde, Anne Ducros, Mokthar Samba, Nguyên Lê et Glenn Ferris.

Son ouverture d’esprit et son désir de découverte le poussent à explorer un nouveau son. En utilisant des pédales et des effets électrifiés, il va propulser son saxophone dans un univers surprenant et inclassable qui invite à la rêverie.

Difficile de classer cette musique si personnelle et si fusionnelle, car c’est surtout l’émotion qui domine et qui éveille nos sens, plus que jamais sollicités par un propos innovant, qui oscille entre jazz contemporain, grooves funky et métal hurlant ! Une musique hybride, troublante et envoûtante, qui évoque un imaginaire fantastique et qui provoque de très fortes sensations.

En 2008, il décide de présenter sur scènes ses nouvelles et nombreuses compositions au sein d’un projet intitulé : Guillaume Perret & the Electric Epic. Après de nombreuses résidences et des concerts importants un premier album est mis en chantier en 2010. Guillaume travaille pendant neuf mois sur la post-production de cet album avant de le présenter à John Zorn qui le signe immédiatement sur son label Tzadik. L’album sort au printemps 2012 et reçoit un très bon accueil (4 clés Télérama, double page dans Libération, couverture de Jazz News…).

Guillaume Perret est nominé pour les victoires du Jazz en 2012 puis Talent Jazz Adami.

Une centaine de dates de concerts sont programmés dans de prestigieux festivals de Jazz : Jazz à Vienne, Jazz In Marciac, Nice Jazz Festival, Festival Jazz des Cinq Continents, Paris Jazz Festival, Nancy Jazz Pulsations, Banlieues Bleues, London Jazz Festival, Jazz sous les Pommiers…

Dans la foulée, il crée sa propre compagnie : Electric Epic, qui portera les projets de création et d’actions culturelles et multiplie les concerts en France, Angleterre, Allemagne, Turquie, Brésil et Slovaquie. Il enregistre “Doors”, un EP Vinyle deux titres, sorti en série limitée avant d‘enregistrer un deuxième album “Open Me”, autoproduit par sa compagnie. L’album sort sur son propre Label Kakoum Records (distribution Harmonia Mundi / Idol) et suscite l’unanimité des médias (Libération, TSF, Jazz Magazine, Jazz News, Fip).

Il continue de se produire très régulièrement en quartet (Jazz à la Villette, Nancy Jazz Pulsations, Escales St Nazaire, Turquie, Allemagne, République Tchèque…) et développe parallèlement un projet entièrement en solo.