215_1576a Yoshi Omori Inanna2© Yoshi Omori

Inanna

7 danseuses. Création 2005, Centre Chorégraphique National de Roubaix

 inannaTour à tour guerrière, amante, mère, séductrice, la femme moderne se décline à l’infini, en résonance avec Inanna, déesse aux multiples facettes du panthéon sumérien. Pure et libre, fatale et enjouée, maladroite et artificielle, nue et masquée, elle s’assume et subjugue. La danse dévoile sa force instinctive et sonde son pouvoir mystérieux.

Carolyn Carlson réussit une combinaison inventive de styles aux variations fascinantes. Exploration lyrique de l’univers féminin, Inanna enrichit la pureté gestuelle chère à la chorégraphe de tableaux inattendus. Ces sept femmes dégagent une puissance d’expression saisissante, chacune détentrice à la fois d’un charme unique et de l’harmonie transmises par Carolyn Carlson.

Une ode à l’incarnation de l’être féminin.

“Inanna this mysterious energy that arranges
everything we see in the sky, wrinkling time and space,
bending the light of our eyes, pass and bend, curves
in the reflection of a painted moon.
The endless curve of solitude completing love
She stood there on the river
and the whole wide sky plunged into her nakedness
leaving her to the moon of silvered unconcern,
gardenias and blood streaming down the waters”.

Carolyn Carlson

Inanna, énergie mystérieuse qui fonde
tout ce que nous voyons dans le ciel, plissement du temps et de l’espace
courbant la lumière de nos yeux, passe et fléchit, ondule
dans le reflet d’une lune fardée.
L’arc infini de sa solitude accomplissant l’amour
Elle s’est tenue là, sur le fleuve
et toute l’immensité du ciel plongée dans sa nudité
l’abandonnant à la lune froide et argentée,
gardénias et sang entraînés au fond des eaux.

Vidéo ici


chorégraphie | Carolyn Carlson

interprètes | Chinatsu Kosakatani, Isida Micani, Sara Orselli, Sonia Rocha, Cristina Santucci, Sara Simeoni et Alessandra Vigna
seconde distribution | Céline Maufroid

musique originale | Armand Amar
musiques additionnelles | Bruce Springsteen, Tom Waits

création lumière | Rémi Nicolas

scénographie | Euan Burnet-Smith

création costumes | Manue Piat
masques | Monique Luyton

coproduction | Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas de Calais, Atelier de Paris-Carolyn Carlson

Hommage à Francesca Woodman